Virée à l’Est, freerando en Autriche et en Suisse

février 19, 2019 julienghm No comments exist

Les quantités de neige tombées depuis ce début d’hiver à l’Est de la Suisse et à l’Ouest de l’Autriche sont remarquables. Après quelques jours passés à ValThorens, nous décidons donc avec Hannes de partir nous promener de part et d’autre du Liechtenstein. Notre voyage commence  par de la freerando en Autriche.

Freerando en Autriche dans l’Arlberg

Les stations de l’Arlberg sont connectées. Il faut environ une heure de ski pour rejoindre Saint Anton depuis Lesch. Ce domaine nous rappelle les 3 vallées et l’espace Killy. Il est réputé pour son potentiel freeride. Nous avons la chance d’avoir une très belle chute de neige dès les premiers jours. Cela nous permet d’enchainer plusieurs journées de poudreuses assez incroyables. La descente du Melchak sur Zug, les itinéraires au départ de Veluga vers Zürs, les descentes du Maroikopf sur Langen, Stuben, Saint Christophe et Saint Anton ou les variations autour du Rendelspitze n’ont rien à envier aux plus beaux runs de Savoie. Une seule ombre au tableau, l’Arlberg est victime de son succès et tous les pentes sont tracées très vites.

Il est donc important de partir dans ce domaine avec les peaux pour essayer de s’éloigner rapidement des sentiers battus. C’est donc une destination un peu trop parcourue mais qui mérite largement qu’on y passe une semaine. Si vous avez envie de vous faire un bon repas, allez donc à l’Hozpis Alm à Saint Christophe et demandez à visiter la cave à vin qui est sans aucun doute l’une des plus incroyables en Europe.

Freerando en Suisse autour d’Arosa

La suite de notre voyage nous emmène à Arosa, un très joli domaine situé au sud de la frontière. C’est le pays de la petite Heidi. Les alpages de cette région sont magnifiques et se prêtent parfaitement à la freerando. Le potentiel freeride me parait tout aussi bon que l’Arlberg et par chance le domaine est beaucoup moins parcouru que l’Arlberg par les forts skieurs. Cela nous a donc permis de trouver des beaux champs de frisettes vierge  plus de 8 jours après la chute de neige. Un des itinéraires les plus classique consiste à faire un ski Safari au départ de Davos (la station connue pour son forum économique) ou de sa voisine de Kloster (la station du prince Charles). L’idée est de partir du sommet du Weiflughipfel et de plonger sur 1500 m vers Langwies. Il faut au passage absolument s’arrêter à la Bergghastaus Heimeli, un petit refuge très accueillant.

Le train permet ensuite de rejoindre Arosa d’où il est possible du sommet des remontées mécaniques de descendre dans uns station au nom imprononçable (Tschiertschen). Plusieurs remontées permettent ensuite d’attendre le sommet du Gürgalestch. De là si les conditions le permettent des pentes raides d’où on peut plonger directement sur Parpan. Un itinéraire bis permet dans tous les cas de retourner tranquillement vers la vallée de Lanzerheide. Arosa offre aussi de très beaux couloirs à skier du sommet du Parpaner Rothorn que l’on peut attendre par téléphérique. On peut y enchainer les couloirs un peu comme à la Saulire à Courchevel. Enfin les itinéraires les plus intéressants en freerando de ce domaine d’Arosa Lenzerheide se situent dans les jolies combes situées autour de l’Aroser Rothorn. Même en cas de mauvais temps, les belles forêts de sapins au dessus de Lenzerheide peuvent vous assurer de faire du super ski.

Bref, les années où la neige est abondante, se balader au Nord et au sud du Montafon et de la Silvretta est une valeur sure pour réussir son voyage.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *