Bal de fin pour la saison d’alpinisme

septembre 17, 2018 julienghm 5 comments

C’est la rentrée, tout le monde est reparti au boulot. Le taux de fréquentation des grandes courses de l’Oisans est en chute libre.  C’est donc le moment de visiter quelques classiques de l’alpinisme dans les Ecrins. 9 personnes au refuge du glacier blanc et 8 au refuge des Écrins. Une impression d’être des privilégiés et d’avoir la montagne rien que pour nous. C’est avec grand plaisir que j’ai accompagné David et Thomas pour saluer la fin de la saison d’alpinisme 2018 dans ce très beau décor. Nous avons d’abord parcouru l’arête sud du pic des glacier blanc. Ensuite nous avons atteint la cime de la Roche-faurio. Enfin nous avons grimper la jolie voie Logique floue à Ailefroide. C’était donc un beau combo pour ce petit séjour d’alpinisme dans les Écrins.

L’état du glacier blanc en cette fin de saison est assez impressionnant. Le glacier est vraiment très tourmenté. Il est par exemple presque illusoire de descendre du pic du glacier blanc par la brèche cordier. L’ascension de la Roche-Faurio se fait quasiment sans neige et les séracs au dessus de l’itinéraire classique de la voie normale du dôme font toujours très peur.

Il s’agit donc vraiment de reconsidérer la pratique de l’alpinisme pendant ces fins d’été qui sont de plus en plus sèches.

Heureusement que le rocher est là et que la pleine saison de grimpe voit pointer le bout de son nez.

Julien

 

 

5 Comments on “Bal de fin pour la saison d’alpinisme

  1. Julien je ne vous connais pas . Mon fils David est enchanté avec Thomas de cette virée dans les Ecrins. Je suis fier de mon fils et je vous remercie pour lui. J’adore les Ecrins et la haute montagne est fascinante et surement très exigeante. Julien continuer votre métier de guide quel beau metier
    Denis Sauvajon

  2. C’était top! Un glacier des Ecrins pas très accueillant nous a fait changé de cap, mais nous avons pu profiter pleinement de la vue sur le dôme et la barre depuis la Roche Faurio! quelques jours plus tard, les courbatures s’effacent mais les souvenirs restent! Merci Julien! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *